Le 360° de
France Pêche















fnpf







Derniers sujets
» Gagnants des mois de juin & juillet
Sam 8 Juil - 5:26 par lagibasse

» Gagnant du mois de mai
Ven 16 Juin - 21:48 par geronimo

» Gagnant du mois d'avril
Lun 15 Mai - 12:42 par alainjura

» Le mot suivant
Mer 19 Avr - 10:15 par La brème

» Ordre alphabétique
Lun 17 Avr - 9:53 par La brème

» Recherche Moulinet taille 3000
Jeu 13 Avr - 8:21 par La brème

» Enigme
Mer 5 Avr - 2:48 par uKulele

» Gagnant du mois de Mars
Mar 4 Avr - 17:01 par uKulele

» Gagnant du mois de Février 2017
Mer 8 Mar - 10:08 par La brème

Liens Infos





























Brochet 2016






















Truite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Truite

Message  Christian le Mer 6 Mar - 16:20

La truite fario



_________________________________


  • Nom scientifique
  • : Salmo trutta fario
  • Famille
  • : Salmonidés
  • Poids
  • : 300 à 500 g (jusqu'à 10 kg)
  • Taille
  • : 20-50 cm (jusqu'à 1m)
  • Durée de vie
  • : 4 à 6 ans (jusqu'à 10 ans en lac)

  • Description

  • La truite a le corps allongé propre aux carnassiers, légèrement aplati latéralement et recouvert de petites écailles le long de la ligne latérale.
    La tête est large et la bouche largement fendue, jusqu'en arrière de l'aplomb de l'œil et équipée de dents légèrement crochues pour retenir les proies. L'œil est gros et noir et parfois cerclé d'or. La mâchoire supérieure est proéminente.
    Entre la nageoire dorsale et la nageoire caudale, la nageoire adipeuse des salmonidés est présente.
    Les variations de colorations en fonction du milieu de vie sont plus marquées chez la truite que chez les autres poissons. Elle à le dos brun foncé, parfois presque noir, ou parfois plus clair et qui s'éclaircit jusqu'au jaune ou à l'argenté sur le flancs joliment tachetés de rouge ou d'orangé.

  • Mœurs

  • La truite exige des eaux vives et riches en oxygène et ne dépassant pas 20°C même en été. Elle occupe la partie supérieure des fleuves et des grandes rivières, les petites rivières, les torrents et les ruisseaux.
    Sans s'éloigner des eaux vives, elle choisit ses postes dans les amortis de courant, à proximité des herbiers et des obstacles (rochers, branches noyées...), dans les sous-rives...
    Elle mène une vie de chasseur solitaire sur son territoire qui s'accroît proportionnellement à sa taille.

  • Alimentation

  • Carnassière dès son jeune âge, elle consomme des larves, des insectes, des crustacés, des mollusques... puis en vieillissant son ordinaire sera également constitué de poissons. Elle consomme aussi volontiers des proies terrestres tombées à l'eau (sauterelles, vers de terre, insectes...). Le cannibalisme est fréquent et la truite fario peut se nourrir de sa propre progéniture.    

  • Reproduction

  • Le frai a lieu de novembre à janvier après une migration en amont des cours d'eau. La femelle pond sur des graviers ou des galets, dans une zone peu profonde où le courant est relativement important et l'eau assez fraîche, idéalement à 6°C. Elle dépose 1000 à 2000 œufs par kilo de son poids dans un sillon qu'elle aura creusé avec sa nageoire caudale et qu'elle refermera  lorsque le mâle les aura fécondés. Après la ponte et la fécondation les truites rejoignent leur territoire habituel. La durée d'incubation est d'environ quarante jours.

  • Quelques compléments à connaître

  • ● Il existe deux types de truite fario dont les robes sont différentes, le type Atlantique et le type méditerranéen.
    ● La truite passe 86% de son temps postée et immobile. À l'abri du courant elle économise ainsi de l'énergie !
    ● Elle ne se trouve que très rarement active dans le courant. Moins de 1% de son temps, et presque uniquement lorsqu'elle se nourrit intensément (trente à quarante fois par quart d'heure).
    ● Elle attend surtout les petits invertébrés que lui amène le courant et qui représentent l'essentiel de son alimentation. Durant la journée, elle ne cherche que 10 à 15% de sa nourriture sur le fond.
    ● Les truites les plus grosses sont celles qui se nourrissent le moins souvent. La fréquence d'alimentation diminue depuis vingt fois par quart d'heure (en moyenne d'avril à novembre) pour les truites d'un an jusqu'à une à six fois pour les truites de six ans.
    ● C'est au printemps qu'elles mangent le plus, beaucoup moins en juillet et en août, pour retrouver de l'appétit en automne où l'alimentation en surface deviendra alors prédominante.
    ● Le poste de la truite est à l'abri du courant et dans un endroit assez dégagé pour lui permettre de voir ce que la rivière charrie ; en moyenne, chaque individu utilise une demi-douzaine de postes.
    ● Aucun poste n'est utilisé exclusivement par une seule truite, mais par plusieurs qui peuvent s'y succéder au cours d'une même journée. Cependant on peut retrouver une même truite aux même endroits plusieurs années de suite.
    ● Les sites sont rarement à moins de 1,50 m l'un de l'autre. Si deux truites sont très proches, et s’aperçoivent, la plus grande se tient dans le poste amont : elle tolère une plus petite en aval d'elle mais pas en amont.
    ● En cas d'alarme-oiseaux... ou pêcheurs ! les truites cherchent un refuge. Si l'alerte est éphémère, elles reviennent au bout de quelques minutes.
    Si elle se répète ou persiste, elles se réfugient en profondeur, ou s'immobilisent sous une rive, une roche, une souche, un buisson, pendant 20 à 30 minutes mais parfois jusqu'à 1 ou 2 heures. Plusieurs truites peuvent se retrouver dans un même site de refuge, immobiles sans montrer d’agressivité, ni s'alimenter.
    ● Les truites changent de site plus souvent en avril et en mai. Les plus petites se déplacent plus souvent que les grosses.
avatar
Christian
Administrateur
Administrateur

Age : 3 Date d'inscription : 02/03/2013
Messages : 1080

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum